30/11/2010

Cinema tchi! tcha! 4

CLARA et MOI. de Arnaud Viard
On ne choisit pas qui l'on aime mais on choisit jusqu'où. Cette petite perle est d'une sobriété rare, la photographie y est magnifique et les comédiens Julien Boisselier et Julie Gayet sont justes. La musique est signé Biolay et Michel Aumont y lit un des plus beau poème qu'il soit (Rilke). Que demander de plus…

Et sur une toute autre note voilà une petite chanson qui sent bon le feu de bois... :)

29/11/2010

NAKATA


Je viens de terminer le superbe Kafka sur le Rivage de Murakami et pour l'occasion voilà donc Nakata au milieu d'une pluie de sangsues sur l'air d'autoroute.
  

24/11/2010

Théatre ce soir!

Sacha Guittry ça ne vieilli pas, c'est un peu du Woody Allen franchouillard. Moi j'aime

23/11/2010

RECHERCHES...


Une page de mon carnet. Des recherches de personnage, aujourd'hui c'est le criquet.

22/11/2010

FAR AWAY


J'ai terminé une BD de 3 pages pour le festival d'Angoulème, ça m'a demandé beaucoup de travail je suis parti d'une histoire bien compliquée et longue que j'avais dans un tiroir depuis un moment. Puis j'ai tout refait, puis refait encore! et encore! je suis content du résultat mais je n'ai pas le droit de vous le montrer encore...Désolé...Mais voici donc pour vous quelques images de recherches. Ciao.

Cinema tchi! tcha! 3

LOST IN TRANSLATION de Sofia Coppola
Jeune fille perdue aux poses lascives rencontre acteur sur le retour eux regard lassé… Chacun cherche un peu de sens à leur vie, celle dont ils sont à des kilomètres. Comment commencer sa vie, comment la continuer. Aucun d'eux ne cherche l'amour, mais leur peines se font écho et les attachent l'un à l'autre. On est loin des navets de "Jeune trentenaire recherche l'amour désespérément!"… La volonté est délaissée, place au détachement. Le cinéma  suggère, quoi de plus beau qu'une main qui touche un pied, ou qu'une étreinte dont on n'entend pas le murmure…

19/11/2010

Petit garçon en bois.

Je travaille sur Pinocchio en ce moment. Beaucoup de choses ont déjà été faites mais au final c'est intéressant ça aide presque à mieux regarder son propre travail. Moi je voulais partir dans de l'intemporel...on verra on cela nous mène...Bon week-end à vous!

18/11/2010

Fiiiiigarooo fiiigarooo fiigaaaroooooo!


J'ai une copine trop chouette qui a fait la guerre devant l'opéra Bastille jeudi dernier pendant plusieurs heures pour nous obtenir des places dernière minute. Il y a eu du sang et des grands mères ont failli y passer mais au final mission accomplie! J'aime l'opéra les voix, les vibrations de l'orchestre, à dire vrai je me fou des histoires j'aime les basiques, les je t'aime tu ne m'aimes pas, tu m'aimes mais je ne t'aimes plus  etc...Figaro c'est un peu trop compliqué à mon goût. Mais Mozart quand on ferme les yeux c'est des vagues de sons qui se superposent et qui viennent chatouiller les nerfs auditifs jusqu'à se qu'une larmichette pointe le bout de son nez... 

14/11/2010

TEA PARTY

Aujourd'hui c'était dimanche mais j'ai travaillé quand même tel un guerrier. Tout semble gris au mois de novembre, du ciel aux pavés alors j'ai eu des envies de safari pour mon 4heure. bises.

12/11/2010

Cinema tchi! tcha! 2

LES 400 COUPS de François Truffaut
Aujourd'hui on nous présente sans cesse l'enfance comme les jours heureux, le bonheur perdu, tel une publicité pour confiture, les cinéastes se complaisent à nous rappeler à quel point les enfants sont vrais, sincères, loin du cynisme ambiant de l'âge adulte.
Oh non! les enfants ne mentent jamais eux!…Si les 400 coups restera à mon avis un grand film c'est car il traite de l'enfance de façon bien plus honnête. L'enfant n'est pas un imbécile heureux qui court à travers les bois comme aimeraient nous les faire croire tous les publicitaires, c'est aussi et surtout un individu qui se cherche, un constant désir de devenir à son tour un adulte, c'est un être constamment sous la contrainte et dont les moindres tentatives d'initiation passent pour des fautes graves. On découvre la vie petit à petit avec toutes les peurs et erreurs que cela comporte, sans autre moyens d'apprendre… et si les grands se rêvent petits, les petits ne rêvent que d'être grands. 

11/11/2010

ARGENTINE/ARGENTIQUE

Le matin pour commencer ma journée je fais un peu de gymnastique du crayon, des dessins stupides etc de quoi juste m'échauffer. Ces jours-ci je dessine d'après de superbes photographies de Buenos Aires. J'aime la différence qui ressort entre ce que semble dire la photographie et ce que semble dire le dessin.
Et pour l'occasion une magnifique version de "Besame mucho" par le trop méconnu Oscar Aleman, l'un des rares guitariste que Django invita dans sa caravane pour jouer. C'est plein de vie et de folie, voilà

10/11/2010

ON NE BOUGE PLUS.

Muybridge le photographe anglais qui décomposa le mouvement grâce à la photographie aurait parait-il commencé tout ça à cause d'un pari avec ses amis saouls au pub... Une histoire d'anglais quoi. Anyway, God bless Muybridge!

INVENTAIRE MASQUé

Salut à vous tous! Désolé de n'avoir donné de nouvelles plus tôt j'ai été un peu occupé ces derniers jours. Voici une collection de masques imaginaires. Et pour vous une magnifique chanson de monsieur Waits.

04/11/2010

CINEMA tchi! tcha!

BIUTIFUL de Innaritù 
Avec Innaritù les chouettes meurent et les esprits des morts errent, les clandestins survivent pendant que les survivants se meurent. Des vols d'oiseaux au lendemain de fête, des bois où l'on entend le bruit de la mer. La caméra est franche, dure mais  aussi contemplative. Ici on voit la vie dans ce qu'elle a de plus laid et pourtant  comme au travers des fissures on y aperçoit ce qu'elle a de plus beau. 
Si tout n'est pas forcément parfait et si parfois c'est un peu trop le film reste ce qui se rapproche le plus d'une poésie cinématique.  

02/11/2010

Mademoiselle


Je travaille sur une histoire courte dont cette charmante demoiselle est un des personnages, je posterai quelques autres images très vite. J'espère que vous avez passez un bon week-end. Plus de post cette semaine promis.